Pourquoi élever un enfant bilingue est parfois un défi

ImpossibleSi comme moi vous avez eu l’occasion de discuter avec des parents d’enfants bilingues, beaucoup d’entre eux vous diront surement que leurs enfants ont acquis leur bilinguisme en restituant simplement les langues dans lesquelles ils ont été immergés au quotidien (la langue du pays, des parents, des grands parents, etc…).

Et bien d’un côté tout ceci est VRAI : si l’enfant est exposé suffisamment longtemps à deux langues (les experts préconisent environ 25h/semaine) et qu’ils ressentent la nécessité de les parler, la magie va opérer d’elle-même et l’enfant deviendra activement bilingue.Vous avez surement aussi déjà entendu ou lu, comme moi, que les enfants absorbent les langues comme des éponges.

De ce fait, si une famille parle une langue A et qu’elle vit dans un pays ou on parle une langue B, il sera théoriquement et pratiquement acquis que les enfants issus de cette famille deviendront naturellement bilingues : ils seront exposés suffisamment longtemps dans les 2 langues et auront l’obligation de les parler pour se faire comprendre.

Dans cette configuration familiale, l’acquisition du bilinguisme par les enfants apparaît donc naturelle.
En revanche, dans le cas de ma fille, sa scolarité s’effectue dans sa langue majoritaire et l’unique source de la langue minoritaire est sa maman. C’est dans ce type de configuration, avec un déséquilibre de l’exposition aux deux langues que la réponse à la question initiale s’oriente plutôt vers le NON…

  1. Mais alors, dans ce type de configuration familiale, comment maintenir l’équilibre de la langue minoritaire avec pérennité dans le temps, alors que parents et enfants n’ont que finalement peu de temps en dehors des journées d’école et de travail .
  2. Comment créer l’envie et le besoin pour l’enfant de s’exprimer dans sa langue minoritaire (le russe pour ma fille) ?

La réponse n’est pas évidente, varie en fonction des familles, et c’est là tout le défi des parents !
Si l’environnement linguistique de l’enfant ne le permet pas, ce sera donc aux parents de trouver des trucs et astuces pour équilibrer les temps d’exposition dans chaque langue et susciter l’envie et le besoin de les parler chez leur enfant.

Alors si le bilinguisme est un de vos objectif pour votre enfant, n’attendez pas et passez à l’action dès aujourd’hui!

Crédit Photo : blog-objets-publicitaires.fr

Catégories : Les petits bilingues

Laisser un commentaire